Distillation surprise

Une distillation surprise avec Pauline et Jean-Pascal des "Sens de Theüs"

Distiller dans un endroit magique

Continuer d'être au monde en faisant de belles rencontres, et en fortifiant celles déjà établies. Avec cette distillation sortie de nulle part c'est le destin qui a été forcé.

Je n'aurai jamais pensé il y a quelques jours avoir l’opportunité de refaire une passe de sapins blancs en cette fin d'automne.

C'est vivifiant au possible. Ceci me tient sacrément vivant, au contact avec le végétal dans cette ambiance générale étouffante et plombée par la pandémie mondiale. Remettre l’Humain au premier plan et le faire briller avec toutes les énergies belles que nous possédons tous.

Telle fut la ligne directrice de ce travail et ce fut le cas pendant deux jours avec Pauline et Jean-Pascal et une journée avec leur amie au sourire qui mange le monde présente pour la récolte des aiguilles tellement gorgées de limonène.

1

2

Un arbre d'une vingtaine d'années coupé par Bernard. Un magnifique sapin blanc aux ramures dodues et bien équilibrées. Nous l'avons remonté vers le sentier pour préparer plus facilement les aiguilles et mettre à part les branches et les rameaux qui n’iront pas en distillation.

Le végétal non utilisé et rassemblé servira d’abris et de cachette pour les lièvres. Une cahute improvisée. Grand respect à tous ceux qui me permettent de continuer ce projet et de toujours avancer dans ma connaissance de la forêt. Cette distillation est particulière car elle aura mis à contribution 4 personnes pour la réaliser.

Bernard pour l’arbre. Pauline, Jean-pascal, et leur amie, une radieuse jeune femme, pour la préparation des aiguilles et la distillation en elle-même. 4 nouvelles rencontres car je n’avais jamais encore travaillé avec ces personnes, joyeuses et remplies d'enthousiasme.

Je suis retourné le lendemain sur le lieu de la coupe afin de nettoyer l’endroit.

Déposer le bois que nous avons dépiauter des aiguilles sous l’ombre des plus grands près de buissons de cynorhodon selon les consignes bienveillantes de Bernard.

Belle distillation de début d’hiver. D’autant plus belle que l’alambic en cuivre est merveille d’artisanat fabriquée par Jean Buisserie, couplé avec un système intelligent qui permet de faire fonctionner les deux cuves ensemble pour permettre de mettre plus de plantes sur une seule distillation. Le rendement nous confirme que les arbres semblent donner plus d’huile essentielle sur les périodes froides qu’en pleine été. Avec une odeur allant plus vers l’orange que vers le citron..

Les sens de Theüs : www.lessensdetheus.fr

3
4

5
6

8
9